Les vierges sages et les vierges folles


Cette parabole qu’on lit en saint Mathieu, (25, 1-13), est illustrée à la dixième travée à partir des orgues, au-dessous du Couronnement de la Vierge

L’action se déroule en deux temps :
- 1er tableau :
« .. le Royaume des cieux, déclare Jésus, sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe et s’en allèrent à la rencontre de l’époux.
Cinq d’entre elles étaient insensées, et cinq étaient prévoyantes : les insensées avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leur lampe, de l’huile en réserve. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. »

Les dix jeunes filles attendent la venue de l’époux.

Elles sont groupées sous une arcade qui évoque un décor de théâtre composé d’un arc central flanqué latéralement de deux escaliers, par lesquels on accède à la maison de l’époux. Des rayons, sous l’arche du décor, montrent que la maison de l’époux se confond avec le Ciel de lumière et de Gloire.
À droite du côté des vierges sages un chien aboie ; à gauche du côté des vierges folles, un chien dort et se trouve dépourvu de collier. Ce n’est pas seulement un détail pittoresque : cet animal symbolise la vigilance et la fidélité.

Les vierges folles, toutes vêtues de robes brunes, sont insouciantes et sommeillent.

Les vierges sages sont éveillées et debout, tiennent leurs lampes allumées. Leurs robes ont de riches coloris, jaune, vert bronze ou vert d’eau.

- 2e tableau :
Au milieu de la nuit, un cri se fit entendre : « Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre. »
Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et préparèrent leur lampe. Les insensées demandèrent aux prévoyantes : « Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. » Les prévoyantes leur répondirent : « Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous ; allez plutôt vous en procurer chez les marchands. » Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces et l’on ferma la porte. Plus tard, les autres jeunes filles arrivent à leur tour et disent :« Seigneur, Seigneur, ouvre-nous ! » Il leur répondit : « Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas. »
Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure.

Sur la voûte, la maison de l’époux comporte double perron :

Les vierges sages gravissent allègrement les marches de droite. Deux sont déjà entrées dans la maison de l’époux, la troisième franchit le seuil. Le mérite des vierges sages est d’avoir fait provision d’huile, d’avoir été prudentes comme le souligne l’inscription dans le cartouche présenté par un ange : QVINQVE / PRV— DEN—/ TES VERO / ACCEPERVNT (OLEVM) : or les cinq prudentes prirent (de l’huile).

À gauche, les vierges folles sont arrêtées sur le pas de la porte par l’époux, nimbé d’or : « AMEN DICO VO— / BIS NESCIO VOS : Amen. Je vous dis : Je ne vous connais pas ». Pas d’ange ici pour soutenir le cartouche contenant ces paroles de rejet. L’une des jeunes filles, assise au bas des degrés, semble méditer sur sa folie.

La représentation de cette parabole est le plus souvent associée au Jugement dernier : les jeunes filles sont la figure de l’humanité que Dieu jugera à la fin des temps. Les vierges sages symbolisent les élus et les vierges folles, ceux qui ne seront pas reçus dans le Royaume de Dieu. Leur sommeil exprime la longue attente des générations endormies dans la mort. Les cinq vierges folles symbolisent ceux qui laissent s’éteindre en eux la flamme de l’amour. Les cinq vierges sages donnent l’image de la perfection de l’amour qui veille : elles sont tournées vers Dieu, dans l’attente de leur époux Jésus Christ ; même s’il tarde, leur vigilance reste sans faille.
L’inscription de gauche comporte l’invitation de Jésus à ne pas se laisser surprendre : « VIGILATE ITAQUE / QUID NESCITIS DIEM : Veillez donc, car vous ne savez pas le jour … »

Textes liturgiques : Copyright AELF - Paris - 1980 - Tous droits réservés



Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail